Share This Post

Etanchéité à l'air / Isolants naturels / Isolation thermique / Machine / Maison passive / Ouate de cellulose / Rénovation

Mieux que E+ /C- , c’est possible.

Que faire d’une ancienne grange à tabac au fond d’une cour en Alsace en 2018?

La détruire ou la laisser dans le jus, ou utiliser le foncier existant sans travaux de démolition. Le maître d’ouvrage a fait le choix d’optimiser l’ensemble avec une vision globale exemplaire.

On garde la grange et on construit une nouvelle maison passive avec des isolants naturels à l’intérieur. Une démarche E+/C- poussée dans ses retranchements. Il est vrai que la propriétaire sait de quoi on parle. Elle dirige un bureau d’étude thermique, Ingedair basé dans la banlieue de Strasbourg.

Une maison ossature bois a été monté dans la grange, sur une dalle en béton. L’entreprise Bois 2 Boo a dû faire preuve d’imagination et de savoir-faire pour  rentrer les murs et la structure dans cette grange au fond d’une cour pas très large. Pas de nouvelle infrastructure pour construire dans un lotissement, mais une utilisation du foncier existant. Une maison passive avec des matériaux recyclables et une empreinte environnementale la plus faible possible. Une démarche réfléchie et rentable pour les propriétaires.

 

Mais aussi en avance sur son temps et mettant en valeur le travail de spécialistes régionaux de la construction et de la rénovation énergétique performante. E+/C- et plus si affinités.

La  maison sera  passive, et consommera 15 kWh/m2/an de chauffage. Des murs de 260 mm insufflés de ouate de cellulose Climacell, avec une fibre de bois extérieur Schneider-Holz de 60 mm et 100 mm de laine de bois en partie intérieur. Ce qui fait un mur de 420 mm au total.

 

 

Moins de carbone: la ouate de cellulose Climacell a été livrée directement de l’usine la plus proche ( 100 km environ). Pas de stockage pas de re-livraison, fabriquée le 31 janvier à l’usine Climacell elle a été livré le 1 février directement au fond de la cour, et posée dans la foulée, comme un produit frais. Difficile de faire plus écologique. La production Climacell est 100 % d’origine renouvelable et la ouate de cellulose ne nécessite qu’une petite quantité d’energie grise pour la fabrication.

 

 

 

Mieux que « Amazon », produite le 31 janvier, livrée et posée le 1 février. Pas de coût de stockage, de manutention ou de re-livraison, un flux optimal, pour une démarche globale aboutie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ouate est insufflée sous pression à une densité de 65 Kg/m3 pour éviter tout tassement dans les murs d’une hauteur de 3,25 m. L’utilisation d’ une machine spécifique et très puissante, permet de poser les 5 tonnes d’isolant en 2 jours, sans coupe ni déchets. Une optimisation globale qui ne laisse que des sacs vides en PE qui seront recyclés, et 5 kg de chutes de papier recyclé.

 

La densité de pose est vérifiée par carottages et pesées, pour respecter tout au long du travail une densité stable. La pose ne laisse aucun pont thermique et crée un matelas homogène dans l’ensemble des murs. La densité élevée permet d’avoir un très bon déphasage thermique en été, et le lambda de 0,039 garantie une isolation thermique optimale en hiver.

Pour l’étanchéité à l’air nous avons utilisé, des patchs et clox de Pro clima  pour refermer les trous d’insufflations.

 

 

Des projets comme on aimerait en voir bien plus souvent.

 

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.